Les entreprises font face à un grand nombre de défis pour survivre et assurer leur croissance. Il va de soit que dans un tel contexte, elles se doivent d’évoluer pour répondre efficacement aux besoins de leurs clients, implanter les bonnes technologies, anticiper les tendances du marché et faire face à la concurrence.

Pour ça, on peut améliorer ses produits et services, optimiser ses processus ou encore trouver de nouveaux moyens pour percer nos marchés. Axer nos efforts sur l’innovation permet de se démarquer, d’améliorer notre productivité, notre croissance et notre rentabilité. Pourtant, seulement le quart des PME ont planifié d’investir dans la recherche et le développement en 2016, selon une enquête réalisée par la Banque de Développement du Canada menée auprès de 4 000 entrepreneurs canadiens.

Alors, qu’est-ce qui ne fonctionne pas? Pourquoi avons-nous tant de difficultés à changer ?

1- Faire les choses de la même façon qu’avant

Ce n’est pas parce que notre approche a fonctionné avant qu’elle fonctionne toujours. Qui n’a jamais entendu un “on a toujours fait comme cela et on ne s’en porte pas plus mal”? Cette bonne vieille façon de faire peut s’avérer dangereuse parce qu’elle sous-entend le statu quo, ennemi # 1 du changement.

2- Ne pas avoir de vision

Le manque de vision est un problème majeur car c’est le point de départ de ce qui permettra de définir où vous voulez aller, de communiquer clairement ce que vous désirez atteindre comme objectifs, de mobiliser et de motiver les gens à embarquer.

3- Commencer trop tard

Avoir une bonne idée, c’est bien. Mieux vaut tard que jamais comme on dit, mais la mettre à exécution trop tard peut avoir quelques conséquences.  C’est la meilleure façon pour que quelqu’un d’autre sorte la même idée avant vous et en récolte les fruits. Vous aurez passé à côté de plusieurs opportunités et même si vous décidez de passer à l’action, vous risquez d’avoir une sacrée côte à remonter.

4- Ne pas impliquer les employés

Impliquer son équipe très tôt permet de capitaliser sur leur feedback pour mieux connaître vos clients et ce dont ils ont vraiment besoin pour faire leur travail efficacement. C’est aussi un excellent moyen de leur donner plus d’autonomie et de responsabilités afin de réduire la résistance et de les mobiliser autour d’un projet qui leur tient à cœur.

5- Ne pas connaître ses clients

On aura beau concevoir un nouveau produit rapidement et à peu de frais, mais si personne n’en veut, on n’est pas plus avancé. Il est donc essentiel de bien connaître ses clients pour identifier leurs besoins et concevoir un produit ou un service qui aura un réel impact.

6- Ne pas communiquer suffisamment

On a toujours tendance à sous-estimer l’importance de communiquer clairement pour vendre notre idée, mobiliser et aller chercher l’adhésion. Pourtant, c’est essentiel : Avoir un message simple, éviter le jargon incompréhensible, répéter inlassablement ou utiliser de multiples forums sont quelques moyens pour convaincre du bien fondé de notre projet et pour s’assurer que le message passe et garder nos troupes motivées.


Mais bon, c’est plus facile de ne rien faire, d’attendre que quelque chose se passe, de se dire que nous sommes les meilleurs ou pire, que tout va se replacer tout seul, par magie. C’est réconfortant, ça a quelque chose de rassurant. C’est aussi le meilleur moyen pour qu’une seule et unique chose se passe : RIEN.

À l’inverse, changer peut être très difficile, même avec une volonté de fer. Avoir des incertitudes, se sentir incompétent, avoir peur de l’ambiguïté, peur de prendre des risques ou d’échouer, ça fait parti de la game. Pour changer, c’est essentiel de surmonter ces peurs et sortir de sa zone de confort. C’est ce qui nous fait évoluer, qui nous fait avancer pour atteindre les buts que nous nous sommes fixés.

Signature